Descente Malbaie

Les chiens de traîneau de l'arrière Pays

Charlevoix

Sur les chemins du parc des Hautes-Gorges

Dans l'arrière-pays enneigé de Charlevoix, au pied des monts du parc des Hautes-Gorges, la pratique du traîneau à chiens est un véritable régal.  La rivière Malbaie y ralentit son cours pour effleurer les plus hauts versants de pierre à l'est des Rocheuses : les monts Elie, Jérémie, ainsi que la montagne des Érables.  Elle y a creusé une des vallées les plus impressionnantes du Québec.  Cette région boisée et montagneuse, réserve mondiale de la Biosphère, est parcourue par de nombreux sentiers vallonnés qui feront la joie des compagnons de votre attelage.  Le soir autour du poêle, chacun raconte «ses exploits» de la journée dans l'ambiance chaleureuse des chalets de rondins.

Charlevoix, réserve mondiale de la Biosphère

Pays enchanté possédant un passé géologique plutôt mouvementé, Charlevoix possède un écosystème qui représente parfaitement la forêt boréale. Le relief discontinu et morcelé de la région contribue grandement à la beauté que tous lui reconnaissent.  Ses montagnes, ses falaises rocheuses, ses plateaux et ses vallées reposent sur un socle âgé de plus de deux milliards d'années.

Le fleuve St-Laurent, le fjord du Saguenay, le front rocheux des Palissades, le parc marin du Saguenay-St-Laurent, le parc national des Grands-Jardins, le Parc national des Hautes-Gorges-de-la-rivière-Malbaie, le cratère de Charlevoix témoignent de l'ampleur et de la richesse naturelle de notre région.

La région de Charlevoix fait partie des 357 réserves de la Biosphère reconnues par l'Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), réparties dans 90 pays.  Charlevoix contient un échantillon presque complet des types de forêt québécoise, dont la taïga et la toundra.  Le caribou, espèce faunique arctique, et le grand loup, son prédateur, y vivent, ce qui est plutôt rare à une telle latitude.